head-image

crossbase.print et crossbase.layout : Publication imprimée intégrée et entièrement automatique via InDesign

crossbase.print, c’est le nœud central pour les metteurs en page, avec lequel la mise en page automatique des dossiers de vente imprimés est contrôlée - de pages simples au PDF complet, en passant par la création de livre.

crossbase.layout, c’est le jeu de construction pour les metteurs en page et graphistes. L’éditeur de maquette permet de créer des modèles de mise en page pour des pages de catalogue structurées et créatives.

crossbase.print contrôle la production automatique des pages pour toutes les publications imprimées dans toutes les langues et pour tous les marchés. Et cela ne signifie pas uniquement le positionnement des images, des textes et des tableaux, ou encore la gestion des modèles de mise en page et des pages.
Cela signifie également l’intégration du processus de correction, des fonctions Livre pour la création du document entier, sans oublier la préparation de l’impression. La production a lieu au moyen du logiciel de publication leader Adobe InDesign.

L’utilisation de l’éditeur de mise en page est similaire à celle d’Adobe InDesign. crossbase.layout propose un grand nombre de règles de mise en page préconfigurées. Des fonctions innovantes telles que le déplacement et le contrôle du flux permettent de créer des modèles de mise en page flexibles. Et celles-ci peuvent ensuite être réutilisées pour des pages conçues de manière similaire.

Fonctions importantes

Éditeur de mise en page

Un modèle de mise en page se compose de zones de mise en page liées à des images, des tableaux et des textes extraits de la base de données. Une zone de mise en page peut être déplacée par une ou plusieurs autres zones. De même, une zone peut aussi déplacer plusieurs zones. Les interdépendances sont représentées de manière clairement visible dans l’éditeur de mise en page de sorte que les influences complexes soient gérées de façon optimale.

Une zone de mise en page peut se voir affecter une règle de mise en page selon laquelle sont placés les images, les tableaux et les textes. Exemple de règle de mise en page : « Positionner les photos de produit dans cette zone de mise en page de gauche à droite avec un écart de 15 mm et positionner les images verticalement sur une trame colonnes. S’il y a des légendes, les positionner verticalement avec un écart de 10 mm dans le coin inférieur gauche. »

Le positionnement automatique sur la base d’un modèle de mise en page génère un document page InDesign. De plus, il est possible de déplacer, d’agrandir ou de modifier les images, tableaux et textes ultérieurement. Il est également possible de traiter ceux-ci dans InDesign et d’enregistrer ces modifications de mise en page. De cette manière, l’utilisateur peut répondre à toutes les exigences de mise en page même dans le cadre d’une production imprimée automatisée.

Création et modification visuelles des modèles de mise en page avec l’éditeur de mise en page crossbase.layout.

Planification de cheminement de pages

Les pages sont enregistrées par chapitre dans une structure de publication indépendante de la structure produit. L'affectation de contenus à une page peut se faire dans l'éditeur de pages soit par un lien vers les produits soit par un lien direct entre les images, textes et tableaux et la page.

Planification de cheminement de pages : L'éditeur de pages affiche tous les liens importants pour la publication. L'aperçu des pages et le modèle de mise en page utilisé sont affichés dans la partie gauche. Les images, tableaux et textes reliés à la page sont affichés dans la partie centrale.

Création de tableaux

Les tableaux de produits sont créés dans l’éditeur de tableaux. Celui-ci permet de créer toutes sortes de tableaux, des simples tableaux standard aux tableaux de matrice complexes. Les tableaux peuvent contenir des caractéristiques mais aussi des images de produit et des textes. Comme pour le modèle de mise en page et la mise en page, la création d’un tableau se base sur le modèle de tableau et la mise en page de tableau.

Les ajustements dans la mise en page de tableau peuvent également être enregistrés dans la base de données pour les mises à jour et changements de langue ultérieurs. Il est possible de définir des règles de mise en page de tableau complexes afin de minimiser le nombre de modèles de tableau. Parmi elles on compte, par exemple, les largeurs de colonne dynamiques, les fonctions destinées à la composition des cellules et les règles de regroupement.

Production des pages et du livre

Pour la production de pages, les documents page correspondants, ainsi que les langues de production sont sélectionnés dans la gestion des pages. La production de pages entièrement automatisée peut ensuite être lancée par un simple clic de souris.

Lorsque toutes les pages d’un chapitre sont créées, elles sont réunies dans un livre Adobe InDesign. Les fonctions suivantes (qui peuvent être appliquées de manière entièrement automatique) sont disponibles pour les livres :

  • Pagination
  • Résolution des références croisées entre les pages
  • Création d’un index des articles
  • Création d’une table des matières
  • Création d’un index des mots-clés (triés en fonction de la langue)
  • Exécution de la commande du format d’impression pour les pages de gauche et de droite et positionnement d’une poignée de manipulation
  • Préparation de l’impression PDF et de la transmission à l’imprimerie

Changement de langue

L’orientation de plus en plus internationale est l’un des principaux motifs pour l’introduction d’un système PIM. C’est la raison pour laquelle la production de médias en plusieurs langues constitue une caractéristique centrale de la solution crossbase :

  • Modification de la langue : Il est ici impératif que l’assortiment soit identique pour tous les pays. Les cadres d’image et de texte sont identiques aux différents calques de langue. Il suffit ainsi de remplacer la plaque noire à l'impression, ce qui permet de réduire considérablement les frais.
  • Variante linguistique : l’assortiment doit remplir ici la même condition que pour la modification de la langue. Les textes en langue étrangère étant plus longs, le saut de page a cependant des répercussions sur la stabilité des images et le nombre de pages. C’est la raison pour laquelle des documents distincts sont générés pour chaque langue.
  • Variante de pays : Le contenu diffère du catalogue principal, car les photos et l’assortiment diffèrent par exemple d’un pays à l’autre. Des catalogues adaptés au pays sont dupliqués à partir du catalogue principal.
  • Mélangeur de langues : Dans ces catalogues, plusieurs langues sont représentées sur une même page de catalogue. Le positionnement des textes en langue étrangère s’effectue au moyen de règles configurables pour le mélangeur de langues.

Illustration du mode Modification de la langue avec différents niveaux

Illustration du mode Variante linguistique

L’intégration bidirectionnelle permet la conception libre dans InDesign

Depuis 2000, crossbase propose l’intégration complète d’Adobe InDesign dans le processus d’impression. Les mises en page générées automatiquement sont enregistrées à la fois dans le document page InDesign et dans la base de données crossbase. Cela permet de mettre facilement à jour les contenus (modifications, changements de langue) et de mettre à niveau facilement les nouvelles versions du programme Adobe InDesign tout en conservant intégralement la mise en page.

Cette intégration complète sert de base aux fonctions suivantes :

  • Les metteurs en page peuvent procéder à autant d’adaptations que nécessaire ou à une mise en forme créative dans InDesign, puis enregistrer ces modifications dans la base de données. Ce procédé est souvent utilisé dans la création de brochures marketing ou de catalogues de vente par correspondance.
  • La colonne lumineuse peut détecter les modifications des données concernant la mise en page (images, textes, caractéristiques produit, tableaux, etc.), les afficher et ainsi simplifier grandement le travail de modification.
  • Positionnement libre via la bibliothèque Adobe InDesign. Avec le positionnement libre, crossbase offre dès le départ la possibilité unique de combiner les avantages de la mise en page libre avec ceux de la production de catalogue soutenue par une base de données. Une nouvelle technologie d’Adobe InDesign permet de positionner tous les éléments assignés à une suite de pages dans un même panneau pouvant être déplacé librement à côté du document. Ceci présente en plus l’avantage de pouvoir représenter et grouper les images, les tableaux et les textes.

Positionnement libre via la bibliothèque Adobe InDesign

Colonne lumineuse

La colonne lumineuse a été spécialement conçue pour répondre aux exigences des metteurs en page. Les événements sont continuellement enregistrés dans un fichier journal depuis la maintenance des données et leurs répercussions sur les pages de catalogue existantes sont repérées en couleurs. Le metteur en page reconnaît ainsi en un seul coup d’œil les pages qui doivent être contrôlées et mises à jour.

Explication du symbole colonne lumineuse

Gestion des pages avec indication visuelle du statut (« colonne lumineuse »).

Architecture à N niveaux

Dans la base de données crossbase, la mise en page et le contenu sont strictement séparés. Les modifications apportées à l’un d’eux n’ont donc aucune influence sur l’autre. Contrairement à de nombreux autres systèmes, la mise en page est répartie ici en deux composantes. Les modèles de mise en page comportent des règles de positionnement et relient les contenus (types de textes et catégories d’images) de la base de données avec les modèles de mise en page. Sur la base du modèle de mise en page, la mise en page est ensuite générée automatiquement dans Adobe InDesign. Elle comporte les coordonnées et les réglages de tous les contenus placés. Les modèles de mise en page et la mise en page définitive dans Adobe InDesign étant enregistrés indépendamment du document page généré dans Adobe InDesign, les modifications apportées dans les différentes couches peuvent être documentées de manière détaillée. Les contenus peuvent être actualisés simplement et rapidement de manière automatisée dans la mise en page et le document page Adobe InDesign. La mise à jour vers de nouvelles versions d’Adobe InDesign est ainsi possible à tout moment et en toute simplicité.

Diagramme architecture à N niveaux

Fonctions avancées

Aperçu du livre

L’aperçu du livre permet de contrôler facilement un document avant la production du livre, la pagination et la commande du format d’impression. Il procure un aperçu clair et visuel de toutes les pages, réparties par chapitre avec des mises en page simples et doubles, de la pagination et des sauts de page.
À ce niveau, les bénéfices concrets pour l’utilisateur sont l’énorme gain de temps car le livre InDesign n’a besoin d’être créé qu’une fois lors du processus de production du catalogue.

L’aperçu du livre simule les sauts de page et la pagination pour toutes les pages et signale les problèmes éventuels de saut de page, par exemple lorsque des pages doubles risquent d’être séparées ou lorsqu’un chapitre pourrait commencer sur une page de droite au lieu d’une page de gauche.

Module traitement par lots et finition

Le module traitement par lots prend en compte toutes les phases de travail lors du processus de création des catalogues PDF imprimés et adaptés à Internet, des tableaux multilingues à la commande du format d’impression, en passant par la création de la page et la pagination.
Cela inclut des fonctions telles que l’ajout de poignées de manipulation, de spécifications pour les pages de gauche et de droite, la pagination correcte et l’insertion automatique de références à des produits et à des pages, même à travers plusieurs documents InDesign de type livre.

Import de documents

Les documents InDesign créés manuellement, par exemple les brochures à la structure complexe réalisées par une agence ou un metteur en page, peuvent être sauvegardés dans la base de données PIM de crossbase en à peine quelques clics. Toutes les informations de contenu et de mise en page sont automatiquement intégrées.
Les contenus tels que des images, des textes et des tableaux sont répartis selon les préférences de l’utilisateur et enregistrés dans la base de données en tant qu’éléments de texte et éléments médiatiques. Ensuite, les textes peuvent être traduits de manière efficace et les changements de langue peuvent être produits de façon entièrement automatique.

Processus page

Le module prend en charge le processus de correction dans les catalogues ou les brochures avec une fonction qui permet au metteur en page, au graphiste, au chef de produit et au rédacteur d’ajouter aux pages des informations sur le traitement. Les étapes de traitement en place peuvent être saisies puis envoyées par e-mail à la personne concernée avec la date de début et la date de fin ainsi que la liste d’actions.
Outre les données structurées de planification et de commande, telles que le statut du traitement, la validation et les tâches à exécuter, il est possible d’ajouter des commentaires ou de joindre des documents.

Serveur d’impression crossbase

Grâce au serveur d’impression crossbase, lequel est capable de grouper plusieurs ordinateurs de production, le temps de production est considérablement réduit. Les ordinateurs de production disponibles se signalent auprès du serveur d’impression crossbase, qui répartit alors les tâches de production en parallèle aux ordinateurs disponibles. Le module équilibreur de charge veille à la commande intelligente du processus. Le parc de serveurs est avant tout adapté aux grosses quantités de production, par exemple lors de la création de versions en langues étrangères.

Traitement des dépassements de texte

Les dépassements de texte dans les langues étrangères peuvent être corrigés manuellement dans Adobe InDesign, puis enregistrés durablement dans la base de données. La correction des dépassements de texte peut toutefois être automatisée. Lorsqu’un dépassement de texte est détecté, le contenu du champ peut être réduit au moyen de fonctions d’adaptation de texte prédéfinies.

Des adaptations possibles sont par exemple la mise à l’échelle horizontale ou verticale, la taille de police et l’espacement entre les lignes. Une valeur seuil signale la limite d’adaptation de certains paramètres. L’aspect général est ainsi bien conservé, dans la mesure du possible.

L’adaptation du texte est effectuée via la modification automatique de différents formats des caractères dans Adobe InDesign. Il est possible de configurer exactement quel paramètre de format des caractères est modifié, dans quel ordre et selon quelles étapes. Des caractéristiques possibles sont par exemple la mise à l’échelle horizontale ou verticale, la taille de police et l’espacement entre les lignes. Une valeur seuil signale la limite d’adaptation de certains paramètres. L’objectif est de conserver autant que possible l’apparence globale du document.

Exemple : Il est possible de définir tout type de paramètre de sorte à pouvoir par exemple d’abord réduire un texte horizontalement de 40 % par pas de 1 %. Si le problème de dépassement de texte n’est pas entièrement résolu, la règle suivante entre en jeu et le texte est réduit de 2 points supplémentaires. D’autres paramètres incluent la mise à l’échelle verticale et l’espacement entre les lignes.

La large palette de paramètres et d’options de réglage permet de réduire l’apparition de dépassements de texte. Tout dépassement de texte restant est automatiquement surligné en couleur pour qu’il soit plus facile de le détecter. Le procédé décrit est particulièrement utile avec des variantes de langues étrangères car la quantité de travail en aval est considérablement réduite.

Exemple de réduction de texte et de dépassement

crossbase.list

crossbase.list permet de créer rapidement des listes des prix et peut être utilisé indépendamment du système PIM de crossbase. Cela signifie qu’aucune connexion directe à la base de données n’est nécessaire. Comme dans la plupart des cas Microsoft Office est déjà installé, Excel a été choisi en tant que configurateur pour les listes des prix automatiques. Cela élimine par conséquent le besoin de méthodes de configuration complexes. Le formatage du texte et les médias sont exportés une seule fois pour un ou plusieurs projets, il est ainsi inutile de les préparer pour chaque projet.

Les listes des prix peuvent être créées directement au moyen d’un fichier Excel, lequel est rempli de données de crossbase ou du système ERP ainsi que de fichiers images mis à disposition. Étant donné qu’il ne dépend pas d’une base de données, crossbase.list peut également être utilisé par vos succursales ou vos filiales nationales. Si vos succursales n’utilisent pas le système PIM, exporter vers Excel est une solution efficace pour générer une liste des prix à moindre coûts.

image

Blandine Leroy
Assistante des ventes
+49 7031 / 714 - 7268
b.leroy@crossbase.fr


image

Jean-René Thies
Chef de projet
+49 7031 / 714 – 7267
j.thies@crossbase.fr

Déclaration de consentement : en cliquant sur le bouton « Envoi », vous consentez à la collecte et à l’utilisation des données saisies, et ce, afin que nous puissions examiner et répondre à votre demande, ainsi qu’entrer en contact avec vous. Votre consentement et la date à laquelle vous l’avez donné sont enregistrés et visibles par nous. Vous pouvez révoquer votre consentement gratuitement et à tout moment.


Envoi

 
     

Connexion client

Demander un nouveau mot de passe